Lettre de Christel

Lettre de Christel Xillo

Marco est mon mari. Il a 46 ans. Il est aussi le papa attentionné de nos deux filles Charlie 9 ans et Zoé 6 ans. Il est ma force, mon partenaire, mon équilibre. À nous quatre, nous formons une bonne équipe, une jolie famille.

Le 28 octobre 2020 à 19h, Marco a un accident de trottinette électrique en rentrant de sa boutique les 2 Zèbres à Albi. J’arrive sur les lieux, Marco est conscient sur une civière, il n’y a pas de sang. Je vois mon mari quelques secondes, je l’embrasse et je lui dis que ça va aller… Il me répond « non » et la porte de l’ambulance se referme direction Purpan. À 21h30, le médecin m’indique qu’il doit être opéré en urgence et que c’est très grave.

Les lésions sont lourdes : luxures et fractures des cervicales hautes et compression médullaire. Le verdict me glace le sang : TETRAPLEGIQUE. Je suis sous le choc, abasourdie. Marco restera en réanimation jusqu’à mi-décembre avec un pronostic vital en jeu pendant de longues semaines. Insuffisance respiratoire, trachéotomie, désaturation, comas artificiel, beaucoup de complications… Il souffre mais ne craque jamais, il a un instinct vital incroyable. Moi, je découvre le monde de la réanimation, le stress, l’incertitude du lendemain mais je me mets en mode guerrière pour tenir le coup : faire les allers-retours, gérer les filles au quotidien, leur dire toujours la vérité sur l’état de leur papa, ne jamais leur mentir. Papa est vivant, il ne peut pas bouger mais a toute sa tête (grâce au casque qu’il portait).

Nous voulons sensibiliser et alerter sur la nécessité de porter un casque en trottinette électrique et sur l’importance de s’assurer. Aujourd’hui l’assurance n’est pas obligatoire mais en cas d’accident et sans tiers identifié, aucun relais pour prendre en charge les dépenses.

Pendant 7 semaines, les filles ne peuvent pas voir leur père. Un déchirement de chaque instant pour des petites filles qui avaient l’habitude que l’on fasse tout à quatre. Lorsque Charlie et Zoé entrent dans sa chambre de réanimation pour la première fois, malgré l’intensité de l’émotion, Marco contient ses larmes, il les rassure, il leur dit que ça va aller… Alors qu’il est au plus mal, il trouve au plus profond de lui la force et les ressources pour nous redonner l’espoir de croire en des jours meilleurs.

Son état stabilisé, il passera près de 3 mois au MPR de Rangueil pour arriver au centre de rééducation de l’UMT fin mars 2021.

Autour de nous, une incroyable chaîne de solidarité s’organise rapidement. Famille et amis se relayaient pour m’aider à tenir la boutique épaulés par tous les commerçants de la rue Peyrolière. Marco tenait à ce que ses fournisseurs soient payés. Dès la réouverture en pleine crise sanitaire, ses fidèles clients, ses amis et bien d’autres faisaient la queue devant la boutique.

Depuis l’accident, nous sommes soutenus par les équipes soignantes, la famille et les amis mais aussi par des connaissances et des inconnus qui nous aident à surmonter cette épreuve. Nos filles nous insufflent cette douce insouciance inhérente à tous les enfants. Ce sont deux petites filles formidables, pétillantes et joyeuses.

Marco a toujours été un battant. De son passé d’ancien sportif, il a gardé force, courage et abnégation face aux difficultés. Il est d’un optimisme sans borne et se prépare aujourd’hui à sa nouvelle vie, à notre nouvelle vie. C’est toujours lui qui positive et qui me donne de la force.

Encore pour de longs mois en rééducation à l’UMT, Marco commence à bouger assez un bras pour conduire un fauteuil électrique de prêt. Il a subi une perte totale d’autonomie et doit être assisté dans tous les gestes du quotidien. Nous avons plusieurs chantiers à mener de front : achat de son fauteuil électrique, aménagement de notre maison pour avoir une chambre et salle d’eau au rez-de-chaussée et achat d’un véhicule aménagé. Les dépenses sont colossales.

Lorsque Jérémy Phez a décidé que l’édition 2022 d’Albi Run serait organisée aux bénéfices de mon mari, nous avons été à la fois submergés par l’émotion, surpris et sincèrement touchés par tant d’énergie et de générosité. Nous avons hâte de partager cette aventure humaine avec tous les bénévoles, les partenaires et les coureurs. Cette édition, grâce à tous, restera pour toujours gravée dans nos cœurs. Nous vous remercions d’avance pour votre magnifique solidarité qui va nous apporter un soutien dont nous avons besoin.

Le chemin sera long, nous le savons. A ce jour, il est difficile de se projeter mais la vie nous réserve de belles surprises, nous n’en doutons pas. Chaque petit progrès est une victoire.

Grâce à sa force de caractère et son courage, il ne lâche rien et je ferai tout mon possible pour le soutenir à chaque instant !